Mise à jour : 23 septembre 2017
Langues :
English / Français
Documents
Convivialité
Prévention Santé
Association nationale transgenre
Agenda
Éditorial
Dépistage-Prévention IST/VIH
Natalité-parentalité-
Contraception-avortement

L'association en France : cliquez sur la région la plus proche !
English / Français
Mouvement LGBT
Professionnels / Institutions
L'association
Adhérer / Dons
Contacts
Publications
Accueil
Communiqués
de presse
Liens
Editos
Archives
Soirées : agenda !

Bonnes adresses
Dépistage-Prévention IST/VIH
Natalité-parentalité-
Contraception-avortement

Actualités
Les oublié(e)s de la Mémoire
English / Français
Revue de presse
Documents
Convivialité
Conseils
Prévention Santé
Agenda
Éditorial
Dépistage-Prévention IST/VIH
Natalité-parentalité-
Contraception-avortement

L'association en France : cliquez sur la région la plus proche !
Mentions légales

L'Est Rep 21/10/2012
Têtu 21/04/2011
L'Est Rep 21/04/2011

Têtu de février 2011

PinkNews 05/01/2011
L'Est Rep 04/01/2011
Le Répu.Lor 14/09/2010
L'Est Rep. 15/06/2010
L'Est Rép. 26/04/2010

Tous les articles
Communiqués
de presse


Communiqué de presse du 23 septmbre 2017

Quand la LGP (Lesbian and Gay Pride) de Montpellier, ville des premiers mariés gays de France, soutient la transphobie médicale…

Aujourd’hui encore, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la médecine française considèrent la diversité des identités de genre comme une maladie mentale à “diagnostiquer” et à “soigner”. Le sommet visible de cet iceberg, c’est la transphobie médicale organisée et représentée par la Société Française d’Étude et de prise en Charge du Transsexualisme (SOFECT). Ainsi, non contente de maltraiter les personnes transgenres passant par leurs mains via un système de « thérapie » normative, en leur retirant même le droit de choisir librement son médecin, cette « société » fait du lobbying au sein de l’OMS pour conserver ses prérogatives sur cette catégorie de la population, et les garder – comme ils le faisaient aussi autrefois à l’encontre des gays et des lesbiennes – dans la catégorie des malades mentaux… Et cela se fait, bien sûr, avec l’assentiment de l’ensemble du système médical français, en particulier l’Ordre des médecins !

Mais depuis quelques semaines, au sein de certaines organisations gays et lesbiennes françaises, nous voyons se développer des actions prétendument destinées à « informer sur la transidentité », mais incluant des représentants de la transphobie médicale (la SOFECT), ou imposant d’office la psychiatrie dans les démarches supposées être obligatoires pour les personnes transgenres. Cela revient, de fait, à valider la pathologisation et la psychiatrisation de ces personnes, si nocives et si destructrices.

L’Association Nationale Transgenre (ANT) s’était déjà insurgée lorsque l’association Contact Île-de-France avait invité des psychiatres de la SOFECT en les citant comme œuvrant « au quotidien dans l’intérêt des personnes trans pour leur permettre de réaliser harmonieusement leur réassignation » [sic !], une transphobie verbale des plus cyniques pour parler de normalisation et de stérilisation des personnes… Si le débat a été annulé, notamment grâce à la protestation de l’ANT, l’association Contact Île-de-France n’a jamais remis en cause ses positions pro-SOFECT ni dénoncé clairement la « médecine » qui y était exercée.

Un nouveau coup de poignard dans le dos des associations d’aide et de défense des droits des personnes transgenres vient d’être porté par une association gay et lesbienne ayant pignon sur rue dans le sud de la France, la LGP (Lesbian and Gay Pride) de Montpellier ! Non contente de n’avoir rien fait pour soutenir le droit au changement d’état civil libre et gratuit en 2016, voilà qu’ils veulent se poser en chevaliers blancs de la cause transgenre en organisant, les 17, 18 et 19 novembre 2017, un débat intitulé « Les Trans parlons-en ».

Parlons-en en effet ! L’intitulé de l’événement, plus que méprisant pour la communauté transgenre, nous annonce la suite, une « Chronologie d’un parcours transidentitaire » avec un module… dédié à la psychiatrie ! La LGP Montpellier a visiblement oublié que la date de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le 17 mai, a justement été choisie pour rappeler le jour (17 mai 1990) où l’homosexualité a été retirée par l’OMS de la liste des maladie mentale… Et que cette journée sert aussi à exiger que la trans-identité soit à son tour retirée de cette qualification discriminante envers les personne transgenres !

Soit disant national, cet événement semble être organisé à Montpellier comme une sorte de « Trans-washing », sans que les sujets abordés aient été au préalable collectivement discutés avec les personnes et l’ensemble des associations concernées. Pire, cela va franchement à l’encontre des revendications du mouvement transgenre qui exige la dépsychiatrisation et la dépathologisation des identités de genres. La LGP Montpellier, hélas, présente dans son programme un « parcours transidentitaire » normatif digne de celui de la SOFECT !

L’Association Nationale Transgenre demande l’annulation immédiate de cet événement promouvant la transphobie médicale et sociétale auxquelles les personnes transgenres font face quotidiennement. En 2017, il est impensable qu’une telle promotion de la psychiatrisation des personnes transgenres puisse avoir lieu au sein de la communauté LGBT !

Afin de bien faire comprendre ce que la LGP Montpellier veut infliger à la communauté transgenre, l’Association Nationale transgenre se demande comment réagirait la communauté gay si elle annonçait, sur ce modèle, la « première conférence nationale sur les questions d’homosexualité pour permettre une rencontre entre tous les acteurs concernés afin d’échanger, informer, partager toutes les expériences. » Nous l’appellerions « Homos, parlons-en ». En avant première, voici le programme d’une journée-type – calquée sur le programme montpelliérain – « au vu des différences parfois assez importantes qui peuvent exister à l’intérieur de la définition des trouble de la préférence sexuelle » :

Chronologie d’un parcours homosexuel

10h00/13h00

1 er module : Questionnement

Intervenants : Généraliste, sociologue, CPAM, associations

Questions/réponses

2 ème module : Psychiatrie

Intervenants : Psychiatre, psychologue, sociologue.

Questions/réponses

3 ème module : MST-VIH

Intervenants : laboratoire pharmaceutique, médecins, chercheurs

Questions/réponses

4 ème module : filiation, parentalité

Intervenants : sociologue, associationsde familles, juriste, psychologue

Questions/réponses

17h00/17h15 Pause

17h15/18h30

5 ème module : Soins et Besoins

Intervenants : sexologue, addictologue, dermatologue

Questions/réponses

18h30 Fin de la 1 ère journée

Scandaleusement homophobe n’est-ce pas ? Pourtant, nous ne faisons que parodier le programme transphobe de la LGP Montpellier !

À l’heure ou une mobilisation internationale (à laquelle l’Association Nationale Transgenre est associée) lutte avec force et conviction pour éjecter les psychiatres et leur maltraitance médicale de la vie des mineurs et majeurs transgenres en dépsychiatrisant l’identité de genre au sein de l’OMS, la prise de position de la LGP Montpellier est un signal qui pourrait être relayé de manière désastreuse par les pires ennemis du mouvement LGBT.

En soutenant de facto les « thérapies de soins » à l’encontre des personnes transgenres, la LGP Montpellier ouvre la boîte de Pandore, et ce au moment même où les homophobes tentent d’imposer aux gays et aux lesbiennes de pseudos « thérapies de conversion », comme vient de le faire un juge fédéral de Brasilia ! N’oublions pas que ces « thérapies de conversion» ne sont toujours pas interdites par la loi en Europe (sauf à Malte), et donc en France.

La LGP a visiblement oublié le long et difficile combat du mouvement LGBT pour que l’homosexualité ne soit plus classée dans la liste des maladies mentales ! Alors, rappelons-leur que l’homosexualité et la trans-identité ne sont pas des maladies à soigner : ce sont simplement des orientations sexuelles et des identités de genre !

Pour l'Association Nationale Transgenre,

Delphine Ravisé-Giard

Présidente

document de la LGP Montpellier

version .pdf du communiqué

Communiqué de presse du 10 septmbre 2017

Prendre Contact avec la transphobie médicale ?

version .pdf

Communiqué de presse du 23 août 2017

« Clémence », un court métrage démontrant l’aberration de la transphobie !

Lien : http://www.ant-france.eu/int-doc/170707-clemence.mp4

version .pdf

Communiqué de presse du 17 mai 2017

IDAHOT

Devra-t-on subir l’homophobie et la transphobie d’un quinquennat « République en Marche pour l’Immobilisme » ?

version .pdf

Carte de l'Europe 2017


Communiqué de presse du 5 mai 2017

Second tour des élections présidentielles :
Non à la « solution » Front National !

version .pdf

Communiqué de presse du 13 avril 2017

Violences transphobes à Paris…

Une responsable de l’Association Nationale Transgenre violemment agressée !

version .pdf

Communiqué de presse du 31 mars 2017

À l’image du gouvernement, un décret sans courage ni ambition : la transphobie d’État est toujours à l’œuvre !

Lien vers l’article Code Civil - Section 2 bis : De la modification de la mention du sexe à l'état civil

Lien vers le décret n° 2017-450 du 29 mars 2017 relatif aux procédures de changement de prénom et de modification de la mention du sexe à l'état civil

version .pdf

Communiqué de la réunion interassociative du samedi 18 mars 2017 :

Constitution de la première instance interassociative trans-intersexe de France

version .pdf

Appel à adhésion / ré-adhésion pour l’année 2017

Le 1er février 2017


L’Égalité des droits à raison de l’identité de genre n’est pas acquise : la lutte continue !

http://www.ant-france.eu/ta2-adherer-dons/int.doc/ant_2016-02-28_bulletin_adhesion.pdf

version .pdf

Communiqué de presse

Le Sénat prône encore en 2016 une transphobie sans scrupules !

Communiqué de presse version .pdf


Communiqué de presse version .pdf

Communiqué de presse du 13 juillet 2016

Changement d’état civil : Non, M. Binet, les
personnes transgenres ne sont pas à la
fête
!

Communiqué de presse version .pdf

Communiqué de presse du 11 juillet 2016

Deux députées PS proposent le changement d’état civil libre et gratuit, en mairie…

Oui, changer vraiment la vie des personnes transgenres, c’est possible !

 

Signataires : Association Nationale Transgenre, C’est Pas Mon Genre, OUTrans, Trans Inter Action, Fédération LGBT.

Communiqué de presse version .pdf

Communiqué de presse du 6 juillet 2016

Le Changement d’état civil libre et gratuit défendu lors d’un rendez-vous à la Chancellerie…

Le gouvernement doit respecter la recommandation du Défenseur des droits !

Il est plus que temps que le « pays des droits de l’homme» adopte le changement d’état civil libre et gratuit en mairie !

Communiqué de presse version .pdf

Changement d’état civil des personnes transgenres, le Défenseur des droits dit « oui » à l’autodétermination auprès d’un officier d’état civil

Communiqué de presse du 26 juin 2016

Communiqué de presse version .pdf

Communiqué de presse du Défenseur des droits version .pdf

Transphobie : une décision exemplaire rendue par le TGI de Lille !

Les violences physiques et morales en raison de l’identité de genre ne sont plus tolérables

Communiqué de presse version .pdf

Le changement d’état civil libre et gratuit : une nécessité vitale !


Communiqué de presse version .pdf

Amendement PS changement d'état civil version .pdf

On ne doit pas oublier les discriminations et violences commises à l’encontre des lesbiennes et des femmes transgenres !

Communiqué de presse version .pdf

Bavure au sein du Ministère de l’éducation nationale ?

Quand la transphobie s’immisce au cœur d’une campagne de lutte contre l’homophobie !

Communiqué de presse du 21 décembre 2015 en version .pdf

Communiqué de presse du 27 septembre 2015

Des députés PS déposent une proposition de loi discriminatoire…

L’ANT demande son retrait immédiat, et une vraie loi sur l’identité de genre !

Communiqué de presse du 27 septembre 2015 en version .pdf

Proposition de loi en version .pdf

Communiqué de presse du 7 octobre 2014 en version .pdf

Communiqué de presse du 19 septembre

"Si mon genre m'était conté..." au centre LGBT de Paris-Île-de-France

L’Association Nationale Transgenre lance un nouveau livret informatif destiné aux personnes transgenres !

Communiqué de presse en version .pdf

Livret "Si mmon genre m'était conté" en version .pdf

Le même dévouement à servir mais pas les mêmes droits...

Pour l'Association Nationale Transgenre,

Delphine Ravisé-Giard

Porte-parole

Communiqué de presse en version .pdf

Communiqué de presse de l'ANT du 20 mai 2015

Mme Chaynesse KHIROUNI, députée PS de Meurthe-et-Moselle, interpelle Mme TAUBIRA, ministre de la Justice, sur le respect des droits fondamentaux des personnes transgenres

Communiqué de presse en version .pdf

Courrier de Mme Chaynesse KHIROUNI, députée PS de Meurthe-et-Moselle, à la Garde des sceaux, Ministre de la Justice, Mme Christiane TAUBIRA

Communiqué de presse de l'ANT du 15 mai 2015

17 mai 2015, une journée de la transphobie comme les autres avec le gouvernement français ?

Faisons campagne pour l’application de la résolution 2048 (2015) du Conseil de l’Europe !

Télécharger les visuels de la campagne

Communiqué de presse en version .pdf

Communiqué de presse du 25 avril 2015

L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe vote la résolution 2048-2015, et prend le contre-pied de la transphobie d’État à la française !

Communiqué de presse en version .pdf

Résolution 2048(2015) en version .pdf

Communiqué de presse du 02 avril 2015

Malte vote le changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes transgenre !

Mme Taubira, pourquoi la France continue-t-elle à judiciariser et stériliser les personnes transgenres ?

Communiqué de presse en version .pdf

Communiqué de presse du 16 novembre 2014

La ville de Mexico adopte le changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres

En France ? C’est la stérilisation et les discriminations... Silence, il n’y a rien à voir !

Communiqué de presse en version .pdf

Communiqué de presse du 07 octobre 2014

Faire absolument moins bien que les autres : une exception française ?

Des parlementaires PS rédigent une PPL d’un autre âge, dangereuse pour les personnes transgenres

Communiqué de presse en version .pdf

Projet de PPL du PS

Communiqué de presse du 05 mai 2014

Pour un changement d'état civil libre et gratuit, démédicalisé et déjudiciarisé !

L’A.N.T. dévoile sa proposition de loi sur l’identité de genre !

Communiqué de presse en version .pdf

Lettre aux parlementaires

Proposition de loi de l'Association nationale transgenre

Les personnes transgenres face au changement d'état civil en Europe !

Cliquez sur la carte ! Mise à jour d'août 2017

Editos
Archives
Soirées : agenda !

Bonnes adresses
Dépistage-Prévention IST/VIH
Natalité-parentalité-
Contraception-avortement

Actualités
Les oublié(e)s de la Mémoire

Comment assumer son genre... et le faire respecter !